Septembre

L’été est fini, vive l’été.
Ou pas, en réalité. Je n’ai jamais été une fille de l’été, j’ai toujours préféré le froid au chaud, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’été a été chaud (en terme de températures, hein, bandes de petits coquins) (Sara Agnès L, sors de ce corps). Mais, voyons les choses du bon côté, il est presque fini ! On en a fait plus qu’il nous en reste à faire (admirez ma capacité toute neuve à voir le verre à moitié plein) !

Septembre, c’est la rentrée, et même si je n’ai pas d’enfants sur lesquels caler mon rythme de vie, il est impossible de passer à côté. Et comme ça fait longtemps (*tousse tousse*) que je n’ai pas écrit de billet, je me suis dit que le moment était aussi bon qu’un autre pour faire un bilan. Je suis donc allée rechercher dans mes archives mon billet du début d’année (ça va, je n’ai pas eu à fouiller bien loin…), histoire de voir les bonnes résolutions que j’avais prises.

1- Retrouver un rythme d’écriture.
2- Faire vivre ce site Internet
3- Vivre plus sereinement.

Alors. Comment dire. Oups ? Sur les trois points ?
Je n’ai pas réussi à retrouver un rythme d’écriture. Je n’ai pas fait vivre ce site Internet. Et surtout, surtout, je n’ai pas vécu sereinement. En réalité, je crois même que j’ai touché le fond à plusieurs reprises cette année. Je me suis laissé ensevelir par les soucis, le travail, l’insomnie chronique dont je souffre et qui, cette année, m’a bien bien pourri la vie, et tout un tas d’autres petites choses qui n’auraient jamais dû prendre une telle ampleur – ou du moins que je n’aurais jamais dû laisser prendre une telle ampleur. Je crois que je me suis moi-même cassée, à l’intérieur de moi. Mais rassurez-vous, j’ai pris des mesures, et je travaille très fort à me réparer !! Promis !!!

 

Ceci étant dit, l’année n’a pas pour autant été totalement vide.

1. Parce que c’est toi (Au bout du monde, tome 1) a bénéficié d’une belle publication papier au Québec, avec une couverture toute neuve, et toute belle, dont je suis totalement fan. Elle est dans le même esprit que celle du Temps volé, tout en étant très fidèle à l’esprit de Parce que c’est toi, et à Claire ! Admirez comme elle est belle !!

À cette occasion, plusieurs personnes ont eu la chance de (re)découvrir l’histoire de Claire et de Théo, et je dois dire que je suis vraiment heureuse des commentaires reçus !

« Quand j’ai commencé ce roman, je m’attendais à une petite histoire d’amour toute douce, parfaite pour l’été. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque Chloé s’est mise à jouer de mes émotions comme si j’étais dans une montagne russe émotionnelle. Autant je pouvais être heureuse à certains moments du roman qu’à d’autres, j’avais le cœur qui me faisait mal et les larmes qui coulaient. J’ai été emportée dans un tourbillon d’émotions qui ne me laissaient jamais tranquille et j’ai l’impression que c’est ce qui a contribué à ce que je lise cette histoire aussi vite. »

« Un tourbillon de découverte, de tendresse, de passion et de confiance. Un livre rempli d’émotions qui vient remuer notre petite fleur bleue intérieur. »

« Ce genre de roman, écrit tout en douceur, fait toujours du bien. Sous une grosse doudou en pleine soirée d’été pluvieuse ou à l’ombre d’un arbre dans un parc, je vous conseille cette lecture qui permet de s’évader. »

 

2. J’ai fini d’écrire Échec et Mat (Au bout du monde, tome 2), l’histoire de Nicolas, celui qui a tant fait grincer des dents dans Parce que c’est toi. Mes trois bêtas l’ont validée, approuvée, le terme « cute » a même été employé. À peu près quatre ans après l’avoir commencée, j’ai enfin mis le point final à son histoire (sans surprise, ni lui ni sa moitié ne m’ont facilité la vie et ont remis en question chacune de mes décisions. À croire que ce sont eux qui commandent !!! *tousse tousse* bis)

 

3. J’ai fini de faire les corrections de The Château by the River, la version américaine de À sa rencontre. J’ai même découvert ma couverture la semaine dernière !!!

N’est-elle pas parfaite pour Alex et Gabrielle ?

Sa sortie est prévue pour Noël, mais il est précommandable, déjà, partout où les gens font affaires habituellement !!!

 

4. Et parce que je n’aime pas quand je n’ai pas de projet en cours, je suis en train d’écrire une autre histoire, qui restera encore secrète pour le moment. Je suis toujours très frileuse à parler de mes écrits, comme si en en parlant, je risquais de ne jamais les finir (ce qui s’est déjà produit par le passé, en réalité). Ça va plus ou moins bien, selon les jours. Une chose est sûre, elle va avoir besoin de beaucoup, beaucoup de travail, celle-ci aussi ! À croire que je ne suis pas capable de ne pas chercher à écrire des histoires avec des constructions non linéaires ! ^^

 

Finalement, un bilan pas si mauvais, à bien y regarder ! Certes, j’ai totalement loupé mon coup sur les objectifs que j’avais fixés, mais l’année n’est pas encore finie, et j’espère bien y remédier d’ici Noël. Après tout, quatre mois… on est larges, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *