Salon du livre et Prix Romance Milady 2018

Cette dernière fin de semaine, c’était, chers lecteurs, le salon du livre de Montréal, et cette année encore, j’avais la chance d’y être en dédicace, notamment pour Parce que c’est toi, qui a revu le jour en juin dernier avec une superbe couverture, et dans une édition papier exclusive au Québec.

Les salons du livre, que ce soit celui de Montréal ou celui de Québec, sont toujours un moment un peu extraordinaire dans la vie d’un auteur – et dans la mienne en particulier. Pendant quelques jours, on jase avec d’autres auteurs, qu’on ne voit en général qu’aux salons, on retrouve des blogueuses, des amis, on rencontre les lecteurs… en un mot comme en cent (plutôt en cent qu’en un, d’ailleurs), on se rappelle qu’il y a une vie en dehors de nos univers, et que de l’autre côté de l’écran, il y a aussi de vrais gens, des gens qui nous lisent, qui nous suivent sur les réseaux sociaux, qui se réjouissent de nos réussites, et compatissent à nos malheurs.

 

Quand l’auteure s’amuse avec ses livres…

Cette année n’a pas fait exception, et c’est avec plaisir que j’ai revu ceux qui sont devenus au fil des années mes incontournables des salons : Joannie Touchette, Sonia Alain, Sylvie G., et ma siamoise de salon (et très chère amie dans la vie) Suzanne Roy (on nous a d’ailleurs fait la remarque cette année encore que là où il y avait l’une, il y avait l’autre – et c’est vrai. Dans les salons, si vous passez voir Suzanne, il y a de fortes chances pour que je sois dans les parages, et inversement). Ce fut aussi avec un immense plaisir que j’ai revu les blogueuses, Passy, Karine, Tania, Marie-Eve, Lucie, et bien d’autres encore (pardonnez-moi si je vous ai oubliée).

Et puis, il y a eu vous, chers lecteurs. Vous qui êtes venus me dire que vous avez lu et adoré À SA RENCONTRE et avez passé un peu de temps à discuter d’Éric et de Thomas. Vous qui avez lu PARCE QUE C’EST TOI et qui êtes venus me dire que l’audace de Claire avait fait battre votre cœur, et que Nico vous intriguait vraiment beaucoup (vous avez d’ailleurs été nombreuses à me demander où en était son histoire, je vous promets qu’elle est finie, et dans les tuyaux, mais il nous faut encore patienter un petit peu pour qu’elle sorte !!). Vous qui avez eu envie de me découvrir, de m’encourager, de mettre des étoiles dans mes yeux. Merci. Merci d’avoir pris une ou deux minutes de votre temps si précieux pour venir me voir, prendre un signet, jaser un peu, merci d’avoir acheté mes livres, merci d’avoir contribué, avec votre sourire, à faire de ce salon un moment exceptionnel.

On m’a offert une licorne en crochet!!! N’est-elle pas juste magnifique??

Cette année, le salon du livre de Montréal était aussi pour mon éditeur, Bragelonne l’occasion de célébrer les 15 ans de la présence de Bragelonne au Québec, et d’annoncer le roman lauréat du Prix Romance Milady : Le choix des lectrices québécoises. À cette occasion, Séléna, la responsable de Bragelonne Québec, avait mis en place un événement ouvert à tous, avec café et petits fours. Stéphane Marsan, cofondateur de Bragelonne, avait fait l’aller-retour depuis la France pour venir remercier le Québec de lui avoir ouvert les portes, et réitérer l’importance que notre belle province avait pour lui, et pour toute l’équipe de Bragelonne. Il a prononcé à cette occasion un magnifique discours articulé notamment autour de ce qui, au final, reste le plus important de tout : le plaisir de lire. Vous pouvez le réécouter sur la page de Bragelonne Québec, c’était tout à la fois émouvant et inspirant.
Et puis, il fut temps d’annoncer le grand gagnant du Prix Romance. Et chers lecteurs, c’est À SA RENCONTRE qui a été élu Romance de l’année par les lectrices québécoises !!! Si vous savez combien j’étais émue de recevoir ce prix, de voir que vous, chers lecteurs, vous aviez estimé que mon histoire, mes personnages, valaient qu’on les plébiscite, valaient qu’on les remarque, et qu’on les reconnaisse. Je suis restée sur mon nuage toute la fin de semaine – et j’ai même décidé que je n’en redescendrai pas de suite. Parce qu’on y est trop bien.

Le prix avec son symbiote en version POD…

À SA RENCONTRE reviendra donc en janvier, dans une édition papier exclusive, avec une belle pastille Prix romance 2018!!!

 

Il est temps à présent, après trois jours riches en émotions et en sourires, de retrouver la routine, de retrouver l’histoire en cours d’écriture. Et croyez-moi, c’est plus motivée que jamais que j’ai repris mon clavier ce matin. Et ça, c’est grâce à vous.

Septembre

L’été est fini, vive l’été.
Ou pas, en réalité. Je n’ai jamais été une fille de l’été, j’ai toujours préféré le froid au chaud, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’été a été chaud (en terme de températures, hein, bandes de petits coquins) (Sara Agnès L, sors de ce corps). Mais, voyons les choses du bon côté, il est presque fini ! On en a fait plus qu’il nous en reste à faire (admirez ma capacité toute neuve à voir le verre à moitié plein) !

Septembre, c’est la rentrée, et même si je n’ai pas d’enfants sur lesquels caler mon rythme de vie, il est impossible de passer à côté. Et comme ça fait longtemps (*tousse tousse*) que je n’ai pas écrit de billet, je me suis dit que le moment était aussi bon qu’un autre pour faire un bilan. Je suis donc allée rechercher dans mes archives mon billet du début d’année (ça va, je n’ai pas eu à fouiller bien loin…), histoire de voir les bonnes résolutions que j’avais prises.

1- Retrouver un rythme d’écriture.
2- Faire vivre ce site Internet
3- Vivre plus sereinement.

Alors. Comment dire. Oups ? Sur les trois points ?
Je n’ai pas réussi à retrouver un rythme d’écriture. Je n’ai pas fait vivre ce site Internet. Et surtout, surtout, je n’ai pas vécu sereinement. En réalité, je crois même que j’ai touché le fond à plusieurs reprises cette année. Je me suis laissé ensevelir par les soucis, le travail, l’insomnie chronique dont je souffre et qui, cette année, m’a bien bien pourri la vie, et tout un tas d’autres petites choses qui n’auraient jamais dû prendre une telle ampleur – ou du moins que je n’aurais jamais dû laisser prendre une telle ampleur. Je crois que je me suis moi-même cassée, à l’intérieur de moi. Mais rassurez-vous, j’ai pris des mesures, et je travaille très fort à me réparer !! Promis !!!

 

Ceci étant dit, l’année n’a pas pour autant été totalement vide.

1. Parce que c’est toi (Au bout du monde, tome 1) a bénéficié d’une belle publication papier au Québec, avec une couverture toute neuve, et toute belle, dont je suis totalement fan. Elle est dans le même esprit que celle du Temps volé, tout en étant très fidèle à l’esprit de Parce que c’est toi, et à Claire ! Admirez comme elle est belle !!

À cette occasion, plusieurs personnes ont eu la chance de (re)découvrir l’histoire de Claire et de Théo, et je dois dire que je suis vraiment heureuse des commentaires reçus !

« Quand j’ai commencé ce roman, je m’attendais à une petite histoire d’amour toute douce, parfaite pour l’été. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque Chloé s’est mise à jouer de mes émotions comme si j’étais dans une montagne russe émotionnelle. Autant je pouvais être heureuse à certains moments du roman qu’à d’autres, j’avais le cœur qui me faisait mal et les larmes qui coulaient. J’ai été emportée dans un tourbillon d’émotions qui ne me laissaient jamais tranquille et j’ai l’impression que c’est ce qui a contribué à ce que je lise cette histoire aussi vite. »

« Un tourbillon de découverte, de tendresse, de passion et de confiance. Un livre rempli d’émotions qui vient remuer notre petite fleur bleue intérieur. »

« Ce genre de roman, écrit tout en douceur, fait toujours du bien. Sous une grosse doudou en pleine soirée d’été pluvieuse ou à l’ombre d’un arbre dans un parc, je vous conseille cette lecture qui permet de s’évader. »

 

2. J’ai fini d’écrire Échec et Mat (Au bout du monde, tome 2), l’histoire de Nicolas, celui qui a tant fait grincer des dents dans Parce que c’est toi. Mes trois bêtas l’ont validée, approuvée, le terme « cute » a même été employé. À peu près quatre ans après l’avoir commencée, j’ai enfin mis le point final à son histoire (sans surprise, ni lui ni sa moitié ne m’ont facilité la vie et ont remis en question chacune de mes décisions. À croire que ce sont eux qui commandent !!! *tousse tousse* bis)

 

3. J’ai fini de faire les corrections de The Château by the River, la version américaine de À sa rencontre. J’ai même découvert ma couverture la semaine dernière !!!

N’est-elle pas parfaite pour Alex et Gabrielle ?

Sa sortie est prévue pour Noël, mais il est précommandable, déjà, partout où les gens font affaires habituellement !!!

 

4. Et parce que je n’aime pas quand je n’ai pas de projet en cours, je suis en train d’écrire une autre histoire, qui restera encore secrète pour le moment. Je suis toujours très frileuse à parler de mes écrits, comme si en en parlant, je risquais de ne jamais les finir (ce qui s’est déjà produit par le passé, en réalité). Ça va plus ou moins bien, selon les jours. Une chose est sûre, elle va avoir besoin de beaucoup, beaucoup de travail, celle-ci aussi ! À croire que je ne suis pas capable de ne pas chercher à écrire des histoires avec des constructions non linéaires ! ^^

 

Finalement, un bilan pas si mauvais, à bien y regarder ! Certes, j’ai totalement loupé mon coup sur les objectifs que j’avais fixés, mais l’année n’est pas encore finie, et j’espère bien y remédier d’ici Noël. Après tout, quatre mois… on est larges, non ?

Le hasard a décidé, les gagnants sont identifiés!

Chers lecteurs, chers tous, je vous remercie de votre participation au concours! Je ne m’attendais pas à ce que vous soyez aussi nombreux à commenter, alors je voudrais commencer par vous remercier de l’intérêt que vous avez manifesté pour mes romans! Imaginez, vous étiez près de 100!!! Merci beaucoup, du fond du cœur!!

Sans plus tarder, faisons cesser le suspense, et découvrons ensemble les gagnants!!!

France Maheux remporte un exemplaire de Parce que c’est toi.

Froggy80 remporte Le temps volé.

Yolande Gosselin remporte À sa rencontre.

Et parce que j’avais une copie supplémentaire de Parce que c’est toi à faire gagner, j’ai tiré au sort une personne parmi celles qui n’avaient pas émis de préférence. Judy Faubert, si le roman t’intéresse, il est pour toi! 🙂

 

À tous, envoyez-moi un courriel avec le formulaire de contact en m’indiquant l’adresse à laquelle je dois envoyer votre gain, et à quel nom vous souhaitez que je dédicace le roman!

 

Merci encore à tous et à toutes de votre participation, et pour tous ceux qui n’ont pas gagné… restez à l’affût! Je vais bientôt avoir quelque chose à vous annoncer! 🙂

Concours!!

Chers lecteurs, depuis le temps que je vous en parlais, le voici, le voilà!!! Un petit concours, pour vous remercier d’être là!!

Dis Chloé, qu’est-ce qu’on gagne?
Vous pouvez gagner un exemplaire papier de celui de mes trois romans que vous souhaitez obtenir – Que ce soit Parce que c’est toi, Le Temps Volé ou À sa rencontre!

Et sinon, comment on joue?
Y’a pas plus simple : il suffit de laisser un commentaire sous cet article en m’indiquant pour quel titre vous jouez, et c’est tout!!

(Ne vous étonnez pas si votre commentaire n’apparaît pas tout de suite… j’ai activé la modération donc pas de panique!)

On a jusqu’à quand pour participer?
Vous avez jusqu’à dimanche soir, minuit, heure du Québec, pour laisser votre commentaire! Je ferais ensuite un tirage au sort pour choisir trois gagnant(e)s parmi les participants – un(e) par roman, donc.

Alors, ki ki ki veut jouer?